L’allaitement : une contraception naturelle aussi fiable que la pilule ?
L’allaitement : une contraception naturelle aussi fiable que la pilule ?

 

  • Ma cousine est tombée enceinte 2 mois après son accouchement alors qu’elle allaitait ! Moi, on m’a donné la pilule à la sortie de la maternité et on m’a dit que l’allaitement n’empêche pas de tomber enceinte !
  • Et ben, moi, j’allaite et je n’ai pas eu mon retour de couches, donc c’est sûr que je ne peux pas tomber enceinte selon ma sage-femme ! Avec mon premier bébé, j’ai eu mon retour de couches à 13 mois !

 

Cette conversation entre deux copines représente bien quelques idées reçues à propos du retour de la fertilité en postpartum. Mais qu’en est-il en réalité ? Premièrement, il faut savoir qu’une femme est potentiellement fertile à partir de 21 jours si elle n’allaite pas, et normalement pas avant 6 semaines si allaite partiellement.  En revanche, une femme qui allaite selon les règles de la méthode MAMA (Méthode de l’allaitement maternel et de l’aménorrhée) est infertile 98-99% du temps selon l’OMS.

L’allaitement « contraceptif », la MAMA !

C’est la fréquence et l’intensité des tétées du bébé qui inhibent l’ovulation et maintiennent l’infertilité pendant des mois, soit l’allaitement exclusif à la demande :

  • à la demande, c’est-à-dire PAS sur un horaire imposé, au moins 6 fois/jour,
  • au moins une fois durant la nuit et sans dépasser les 6 heures entre tétées la nuit ou 4 heures la journée,
  • exclusivement au sein : les tétées ne sont pas complétées, ni au biberon, ni à la cuillère. Pas d’utilisation de tire-lait, de sucette, de tétine, de téterelle … sauf exceptionnellement…

En suivant ces principes, la maman reste infertile à 99% en principe jusqu’à ce que:

  • Bébé ait 6 mois
  • Maman ait un retour de couches (= saignements avec ou sans ovulation préalable)

 

Pour certaines femmes qui pratiquent l’allaitement plus intensif, dit « écologique », l’ovulation pourrait avoir lieu après plus de 9 mois, voire plus. Cela dit, la protection naturelle maximale existe jusqu’à 84 jours (~3 mois) après l’accouchement si on pratique la MAMA. Après ces premiers 3 mois, les femmes souhaitant une sécurité contraceptive optimale avec une méthode naturelle pourrait déjà avoir besoin de passer à l’observation des signes de fertilité. L’observation de la fertilité selon la méthode symptothermique permet de savoir si l’ovulation se produit avant les premières vraies règles ou après les premiers saignements très prononcés. Les deux sont appelés « retour de couches ».

La méthode symptothermique, ou symptothermie

La méthode symptothermique, ou symptothermie, est une méthode naturelle de gestion de la fertilité de la femme pour la contraception ou la conception, et pour une meilleure connaissance de son corps.  Cette approche de « double contrôle » combine l’observation d’au moins deux signes de fertilité pour déterminer avec exactitude la période fertile de la femme qui dure environ 8 jours par cycle : la glaire cervicale et les températures au réveil.

Après 84 jours (~3 mois), ou si on ne remplit plus aux critères de la MAMA, il est encore plus important de se faire accompagner par une formatrice en symptothermie spécialisée dans le postpartum pour avoir une sécurité contraceptive pareille à la pilule. Formatrices en symptothermie moderne et fertilité holistique, notre équipe à Eden fertilité accompagne des femmes et des couples souhaitant une contraception naturelle et fiable, même en postpartum !

L’auteure : Ronda Léchaire-Callahan (Directrice d’Eden fertilité) a utilisé la MAMA avec ses deux enfants, dont le dernier né en 2015 qui veut toujours sa tétée de réconfort journalière !

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Lieu des formations :
Suisse & France

Téléphone :
+41 (0)76 534 5480

Email :
Ecrivez-nous